Carnet de notes (pour maintenant)

Espace d'expression libre, le blog Tamis Rédaction assume volontiers son côté littéraire, rarement en phase avec les sacro-saintes règles de la rédaction Web. D'abord parce que nous croyons en la richesse du vocabulaire et en la beauté des constructions, pour cerner des idées ; ensuite, parce que notre objectif est d'intéresser l'internaute-visiteur que vous êtes, avec du fond.

C'est notre plaisir de partager avec vous nos réflexions, de la façon qui nous semble le plus appropriée. Faire une série de fiches-mémoire, comme pour la maturité fédérale ou quelque examens, est un autre exercice de style. Que nous développerons sans doute, plus tard.

Grosse phatique de l'intelligence !

« Bonjour », dit le robot. « Bonjour », répondit l’humain. La formule n’avait rien à voir avec le souhait d’une belle journée. Quel vœu pourrait dire l’humain à l’adresse d’une machine ? Quelle interaction, sincère, chaleureuse, éventuellement intéressée, peut-il y avoir entre un cœur biologique et un circuit électronique ? Au-delà de la fonction "phatique" de la tournure, demeure une vraie interrogation : notre vocabulaire se galvauderait-il avec l'informatique ?

Un robot peut-il avoir mal au coeur ?

Un robot peut-il avoir "mal au cœur" ?

Lire la suite

Vidéo mal calibrée n'est pas buzzée

Oui ! La vidéo est un puissant levier. Ce sont bien les clips vidéos - et non les articles de presse - qui enregistrent le plus de vues dans le monde ; ce sont bien les vidéos qui font le buzz. Toutefois, vouloir, pour sa société, faire l'événement avec un clip comporte un piège : celui de provoquer l'indifférence polie. Anaylse de la vidéo de Pierre et Jean, "les apôtres du pain à l'épautre", qui fait de l'audience sans être brillante.

Cosmonautes, de retour sur terre
Dans une vidéo, l'humour prime sur l'image. © DR

Lire la suite

Une pub où le tartare est KO

Un commentaire laconique, assorti d'une note rédhibitoire, pour légender la photo d'un plat (semi-)gastronomique, sur le web, c'est banal. Dans un tram, par contre, cela intrigue. Le poster qui aurait pu être collé par un activiste de L214 est en réalité une publicité pour un spécialiste genevois de tartares.

Une accroche qui fait mal

En jouant sur le contre-pied, l'agence responsable de l'affiche s'est encoublée. On ne comprend pas forcément le message et, pire, on n'a pas forcément envie d'aller faire un tour dans ce pourtant bon restaurant. Analyse d'une triple faute (de goût) publicitaire, contrariante au moment du lancement du nouveau site web.

Lire la suite

Le bon utilisateur LinkedIn s'autocensure pour cultiver sa réputation

L'information picote les yeux... les doigts sont prêts à lancer un commentaire qui fera mouche. Problème, ce n'est pas le lieu pour faire dans le cynisme ou dans le genre "redresseur de tort". À l'heure où une réputation professionnelle peut voler en éclat, en un claquement de doigts, tourner sept fois sa langue dans sa bouche, c'est clairement se rendre service.

La crédibilté sur LinkedIn passe par la retenue, mais pas seulement.
À quoi d'autre faut-il faire attention quand on publie sur un site/réseau professionnel ?

Aucun commentaire sur l'orthographe

Lire la suite