communication

Le bon influenceur pour le bon public

Ranveer Singh.

Vous ne connaissez pas ? Ambassadeur de Suisse Tourisme en Inde depuis novembre 2016, c'est le comédien le plus tendance actuellement au pays du curry et du Gange. Il vient de passer une semaine dans le Canton de Vaud pour encourager ses compatriotes à s'y rendre et à utiliser le train, de Montreux à Gstaad. Résultat : festival de likes pour la star mais surtout pour notre pays. Verdict l'an prochain, avec les statistiques de l'hôtellerie 2018.

Le comédien indien Ranveer Singh dans Padmaavat. DR

L'Indien Ranveer Singh #inLOVEwithSWITZERLAND. ©DR

Lire la suite

Expérience client au restaurant, un poids dans mon assiette !

 « L’expérience client » est un plat qui se mange chaud. Et parfois, elle a du mal à passer. Coup sur coup, un serveur et un restaurateur, croisés récemment, nous ont rappelé que l’arrogance était somme toute un ingrédient banal et un poison létal. Son antidote ? Du recul et de l'humilité. Que l'on refuse de traiter le client comme un roi, c'est un droit, mais le mépriser, c'est mettre au défi la relativité de nos seuils de tolérance ! Et la prochaine fois, on fait quoi ?

Place du marché à Carouge

À Carouge, il y a foule... les jours de beau temps.

Lire la suite

Présentation structurée, impact assuré !

Jeudi 22 février, l'antenne genevoise de Swiss Marketing organisait une conférence sur l'opportunité d'avoir une stratégie digitale pour sa PME. Animée par Gabor Markus, directeur de l'agence WSI, la présentation est un bon exemple de ce que l'on est en droit d'attendre de tout intervenant. Au-delà de la mise en page du powerpoint et de la qualité du contenu, intéressons-nous à la forme, gagnante ! Les règles sont simples et efficaces : structure - expertise - humour... et pragmatisme !

Gabor Markus, de WSI, auteur d'une présentation efficace

Conférence à l'association SwissMarketing Genève, le 22 février 2018. © Tamis Rédaction

Lire la suite

Grosse phatique de l'intelligence !

« Bonjour », dit le robot. « Bonjour », répondit l’humain. La formule n’avait rien à voir avec le souhait d’une belle journée. Quel vœu pourrait dire l’humain à l’adresse d’une machine ? Quelle interaction, sincère, chaleureuse, éventuellement intéressée, peut-il y avoir entre un cœur biologique et un circuit électronique ? Au-delà de la fonction "phatique" de la tournure, demeure une vraie interrogation : notre vocabulaire se galvauderait-il avec l'informatique ?

Un robot peut-il avoir mal au coeur ?

Un robot peut-il avoir "mal au cœur" ?

Lire la suite