société

Présentation structurée, impact assuré !

Jeudi 22 février, l'antenne genevoise de Swiss Marketing organisait une conférence sur l'opportunité d'avoir une stratégie digitale pour sa PME. Animée par Gabor Markus, directeur de l'agence WSI, la présentation est un bon exemple de ce que l'on est en droit d'attendre de tout intervenant. Au-delà de la mise en page du powerpoint et de la qualité du contenu, intéressons-nous à la forme, gagnante ! Les règles sont simples et efficaces : structure - expertise - humour... et pragmatisme !

Gabor Markus, de WSI, auteur d'une présentation efficace

Conférence à l'association SwissMarketing Genève, le 22 février 2018. © Tamis Rédaction

Lire la suite

Grosse phatique de l'intelligence !

« Bonjour », dit le robot. « Bonjour », répondit l’humain. La formule n’avait rien à voir avec le souhait d’une belle journée. Quel vœu pourrait dire l’humain à l’adresse d’une machine ? Quelle interaction, sincère, chaleureuse, éventuellement intéressée, peut-il y avoir entre un cœur biologique et un circuit électronique ? Au-delà de la fonction "phatique" de la tournure, demeure une vraie interrogation : notre vocabulaire se galvauderait-il avec l'informatique ?

Un robot peut-il avoir mal au coeur ?

Un robot peut-il avoir "mal au cœur" ?

Lire la suite

Fallait les emmener à Ibiza!

C'est bien connu, on ne fait pas boire un âne qui n'a pas soif. Pour qu'un âne boive, il faut d'abord lui demander s'il veut de l'eau. Décider pour les autres peut faire gagner du temps , certainement, surtout si on sait où l'on veut aller; c'est pourtant une erreur de sous-estimer les desseins de son interlocuteur. Une erreur facile à éviter: il s'agit simplement d'écouter.

Interviewé par son ami Guy Forget, Yannick Noah, capitaine historique de l'équipe de France de Coupe Davis, a eu l'occasion d'illustrer une de ses approches du management. Amère surprise.

Oreilles anes gp

Lire la suite

Journalisme, qu'en dis-tu ?

Journaliste, y es-tu ? qu'en dis-tu ? Il va falloir s'y habituer : le journaliste a son grain de sel à mettre dans l'information qu'il distille. Comme un blogueur, en somme; comme "l'auteur de ces lignes", certes, mais moi, ça ne compte pas... Le problème, c'est que le texte est généralement validé, pour ne pas dire adoubé, par un journal que l'on voudrait rigoureux, sans parler du fait que personne ne le demande vraiment à l'auteur.

Letemps160816

LeTemps.ch, daté du 16.08.2016

Lire la suite